Archives des actualités

2020 07 15 Chapelle Bouchon 1L’été dernier, un malencontreux contact avec une machine agricole avait endommagé les pierres de taille de l’angle arrière de la chapelle Ruhlman dite chapelle Sainte Apolline, propriété du conseil de fabrique de Lommerange.

Une première démarche auprès de l’assurance avait abouti à une proposition irrecevable de dédommagement de 540 € TTC qui n’aurait autorisé qu’un replâtrage indigne de cet aedicule datant de 1874, replâtrage que dans le jargon lorrain, d’aucuns auraient qualifié de « schmirage », terme que l’on retrouve dans le « lexique du parler lorrain » (schmirer : badigeonner, salir).

Les pierres d’angle n’étant pas simplement épaufrées, dès la connaissance du sinistre, le conseil de fabrique, suivant en cela Marie-Claire Urbanski, avait plaidé pour une réparation utilisant la technique du bouchon (dégagement de la pierre abîmée sur une bonne profondeur et mise en place d’une pierre de même nature).

Cette solution était admise par l’assurance pour un coût de 1 680 € TTC.

Les travaux ont été réalisés dans la deuxième quinzaine de juillet par l’entreprise E.M.Travaux du Ban Saint Martin. A la satisfaction générale.


 

2020 08 08 hirondelles rue Jules Ferry

 Petites et fragiles, elles se regroupent déjà en nombre sur les fils de la rue de Sancy.

Nul ne sait pourquoi, de tout temps, elles ont semblé préférer pour leur départ cette rue aux autres rues du village. Pourtant, ce n’est pas là leur lieu de nidification préféré.

S’apprêteraient-elles déjà, avec un mois d’avance, à regagner les rives des pays d’Afrique ? Nul ne le sait.

Elles seules, obéissant à un signal instinctuel, décideront du jour et de l’heure auxquels elles nous abandonneront. Le temps de la mauvaise saison.


 Diplômes récompensésJPGA l‘heure où d’aucuns considèrent que récompenser une bonne note ou un diplôme pourrait traumatiser celui qui a eu une moins bonne note ou a échoué à un examen, la commune de Lommerange marquera l’intérêt qu’elle porte à ceux des siens qui ont décroché un diplôme en 2020, quelle que soit la filière à laquelle ils se destinent.

Les personnes concernées sont priées de se signaler en mairie et d’y déposer une copie de leur diplôme.


 2020 08 07 caniculeLes personnes isolées et fragiles prendront garde de respecter ces quelques consignes en cette période conjuguée de canicule et de covid 19.

Fenêtres et volets : - Dans la journée, les fermer du côté exposé au soleil et les ouvrir du côté ombragé si cela permet de réaliser des courants d’air. - Le soir et la nuit, les ouvrir pour créer des courants d’air.

Maintenir le corps frais : - Porter des habits amples, légers et clairs - Boire régulièrement sans attendre d’avoir soif (de l’eau essentiellement, jamais d’alcool, éviter les boissons sucrées et le café - Prendre régulièrement une douche fraîche mais pas glacée.

S’alimenter :Préférer les fruits, légumes frais et les plats froids


 

Le gouvernement réintroduit les insecticides tueurs d’abeilles.

Sous la pression des lobbys de cultivateurs de betteraves qui font face à une épidémie de jaunisse virale, le gouvernement a décidé de ré-autoriser un insecticide néo-nicotinoïdes « tueurs d’abeilles ».

Véhiculée par des pucerons verts, les champs-agroindustriels de betteraves sont touchés depuis le début de cet été par une épidémie virale de jaunisse qui peuvent entrainer des baisses de rendement de 30 à 50%.

Face à cette épidémie, le syndicat des cultivateurs de betteraves affilié à la FNSEA a obtenu la dérogation pour de nouveau épandre des insecticides dits « tueurs d’abeilles » interdits depuis septembre 2018 pour protéger les abeilles pollinisatrices.

La France étant le premier producteur de sucre en Europe grâce à la betterave sucrière, la filière agro-industrielle craint pour la production de cette année.

La principale crainte des scientifiques et écologistes à travers cette réintroduction des pesticides néo-nicotinoïdes est une inertie de contamination des sols car les doses appliquées sur les graines, selon des données industrielles – restent dans les sols, où ils peuvent s’accumuler et contaminer, plusieurs années durant, les cultures ultérieures, ou encore les plantes sauvages poussant aux abords des parcelles dont nos abeilles raffolent.

Les autres filières agro-industrielles comptent bien profiter de la brèche ouverte par la filière betteravière pour elles-aussi, déroger à l’interdiction des néo-nicotinoïdes. En effet les producteurs de maïs ont eux aussi exprimé leur volonté de déroger à l’interdiction des néo-nicotinoïdes.

La chasse à la glu sera-t-elle de nouveau autorisée ?

Une rencontre a eu lieu vendredi à Matignon entre les chasseurs et la ministre de la transition écologique.

Attirés par les sifflements d'un congénère, les grives ou les merles se posent sur des tiges enduites de colle et se retrouvent englués vivants.

Cette méthode dite « traditionnelle » de chasse à la glu fait monter la tension entre les chasseurs et les défenseurs des animaux d'une part, et entre les chasseurs et Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique d'autre part.

En 2019, la France avait autorisé la capture de 42 000 oiseaux par la glu. Au début du mois, Barbara Pompili, nouvelle ministre de tutelle des chasseurs, avait refusé de signer le renouvellement de quotas pour cette chasse. Le vendredi 7 août, une délégation de chasseurs était reçue à Matignon pour aborder de nouveau le débat.

Pour Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, « c'est une pratique minuscule ». « Il ne comprend pas que la ministre s'occupe d'un sujet aussi petit ! »

2020 08 08 chasse à la gluLe patron des chasseurs rappelle que, à la glu, les oiseaux ne meurent pas, ils ne sont capturés vivants que pour leur chant. Après avoir été détachés de leur piège collant, ils doivent servir « d'appelant » pendant deux mois avant d'être relâchés !


Mairie de Lommerange

14 rue Maréchal Joffre
57650 LOMMERANGE
03.82.84.81.48

Horaire de la Mairie:

  • Mardi de 10 h 00 à 11 h 00
  • Mercredi de 14 h 00 à 16 h 00
  • Vendredi de 17 h 00 à 19 h 00

Horaire du Secrétariat :

  • Mardi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 00 à 17 h 00
  • Mercredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 00 à 17 h 00
  • Vendredi de 13 h 00 à 19 h 00
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner