Archives des actualités

: Jérôme Dulac entrouré des représentants des quatre équipes en liceQuatre équipes étaient engagées dans le traditionnel challenge estival du FC Lommerange : Boust, Lommerange, Trieux et Ranguevaux.

Le samedi, lors des matches de qualification, Lommerange a battu Trieux par trois buts à deux.

Boust et Ranguevaux, après avoir fait jeu égal en terminant sur le score de 2 à 2, se sont départagés aux tirs aux buts, Ranguevaux prenant le meilleur sur Boust sur le score de 4 à 3.

Le lendemain dimanche, la finale des perdants a vu Boust l’emporter sur Trieux aux tirs aux buts (score 2 à 2 à la fin du match). La finale des gagnants a permis à Lommerange de l’emporter face à Ranguevaux par 7 buts à 1. Les équipes de Ranguevaux et Lommerange qui ont disputé la finale des gagnants

Lommerange remporte ainsi le challenge de la commune pour la deuxième année consécutive. Un challenge de la commune qui a été remis par Jérôme Dulac, président du FCL à Manu, le capitaine de l’équipe lommerangeoise.


 

AcideMardi 20 juillet 2011, à 5h du matin, 2 personnes collectant les ordures ménagères dans la commune de Fontoy ont été intoxiquées par un produit chimique. Ces salariés de l'entreprise Barisien ont dû être secourus par les pompiers puis évacués vers l'hôpital Bel Air de Thionville.

Bilan pour l'équipe de collecte: 2 équipiers de collecte intoxiqués par des émanations gazeuses provenant de la trémie de chargement des poubelles, située à l'arrière du camion. Ils ont été en arrêt de travail pendant 2 jours suite à des vertiges et à des troubles respiratoires.

Après avoir fouillé tout le chargement, les équipes de Barisien et les sapeurs- pompiers ont découvert un bidon d'acide à l'origine de ce nuage toxique. Cet accident est grave. II aurait pu être mortel si notre équipe avait moins bien réagi. Le non-respect des consignes de tri des déchets n'est pas seulement un manque de civisme. C'est un geste inacceptable qui peut mettre en danger la vie de notre personnel.

Pour rappel, tous les déchets ménagers dangereux (batteries, produits chimiques, emballages souillés par les produits dangereux, seringues ... ) doivent être déposés dans votre déchèterie. Des bacs de collecte adaptés et séparés sont prévus pour cela. Votre gardien de déchèterie est là pour vous, aider à les déposer et pour vous conseiller dans votre tri.

Nous tenons à vous rappeler que c'est le devoir de chaque habitant de trier ses déchets. Le fait d'abandonner des déchets dangereux dans une collecte qui n'est pas prévue pour cela correspond à une mise en danger de la vie d'autrui. C'est un délit grave passible d'un an de prison et de 15 000 € d'amende (article 223-1 du code pénal). - Info par la Société Barisien


L'Auberge Alsacienne a prêté son cadre au tirage du challengeLe tirage au sort du challenge de la commune de Lommerange qui se jouera ce prochain week-end sur le terrain de sports communal de la rue Emile Zola a eu lieu à l’Auberge Alsacienne de Lommerange en présence des responsables des clubs engagés, à savoir Boust, Lommerange, Ranguevaux et Trieux.

Les éliminatoires se dérouleront dans l’après-midi du samedi 30 juillet. Le premier match, à 14 h 30, opposera les équipes de Lommerange et Trieux (les finalistes de l’an dernier). Le second match, à 16 h 30, verra Boust s’opposer à Ranguevaux.

Le dimanche 31 juillet, la finale des perdants aura lieu à 14 h 30 et la finale des gagnants à 16 h 30. Ces matches seront suivis de la remise des récompenses, parmi lesquelles le challenge de la commune de Lommerange.

En 2010, le challenge était revenu à Lommerange, déjà vainqueur en 2008, qui l’avait emporté sur Trieux. Ranguevaux qui avait remporté le challenge en 2009 et en 2007 avait terminé troisième.
Quid de cette nouvelle édition ? Réponse à l’issue du week-end prochain qui verra les hommes du président Dulac donner le meilleur d’eux-mêmes pour une seconde victoire consécutive.


Les concurrents n'ont pas eu peur d' un ciel très chargéL’an dernier, Pierre Jacob et Eddy Strappazzon avaient remporté le concours de pétanque organisé par le Football Club de Lommerange. Cette année, les deux acolytes ont récidivé en prenant le meilleur sur la quinzaine de doublettes en présence, leurs seconds étant Tristan Marchal et Kevin Dulac.

Le concours s’est déroulé sur l’emprise du terrain de sports par un temps plutôt beau le matin puis très médiocre l’après-midi, venteux, menaçant et bruineux parfois.

Autour des participants, le public était là, nombreux, se transformant en autant de supporters partisans et parfois chauvins au fur et à mesure que le concours se décantait.

Pierre Jacob et Eddy Strappazzon s’en sont allés avec une coupe et une enveloppe tandis que Tristan Marchal et Kévin Dulac emportaient un jambon. Pierre, un des vainqueurs d'hier et d'aujourd'hui, suit les affaires au millimètre près

Une belle journée d’animation à mettre à l’actif du Football Club local après le feu de la Saint Jean et tout juste avant le tournoi de foot qui se déroulera le samedi 30 et le dimanche 31 sur le terrain de sports communal.

Un tournoi qui opposera les équipes de Boust, Lommerange, Ranguevaux et Trieux.


La LPO a procédé à l'installation du nichoir en présence de Josyane Khaznadar, déléguée de la CA aux édificezs cultuels, des membres du conseil de fabrique et du conseil municipalLa Communauté d’Agglomération Portes de France-Thionville a supporté la maîtrise et le poids financier de travaux conséquents qui ont affecté l’église Saint Léger de Lommerange. Parmi les derniers de ceux-ci, le changement du plafond de la nef, la pose d’une isolation thermique, la pose de chemins techniques dans le grenier, d’importants remaniements de toiture. La C.A. n’a pas voulu quitter les lieux sans tenter de redonner sa place dans les parties hautes de l’édifice, à cet animal emblématique de nos campagnes qui a déserté l’édifice cultuel lommerangeois depuis plusieurs  années : la chouette effraie. Il y avait, par le passé, des chouettes effraies dans le clocher de Lommerange. Elles en ont disparu il y a plusieurs années sans que l’on ne puisse s’en expliquer la raison.

En liaison avec la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), représentée par MM Jean-Marc Debrycke et Michel Duval, la C.A. a fait poser un nichoir sous le cadran-est du clocher, comme elle l’a déjà fait dans les clochers de Fontoy et d’Elange. Un nichoir comme il en existe aussi à Basse-Rentgen ou à Fameck . En nourrissant l’espoir que la dame blanche revienne élire domicile dans le gîte qui lui a été préparé.
La chouette effraie est une espèce protégée en France depuis 1902 en tant qu’oiseau utile à l’agriculture. Une mesure reconfirmée en 1972 et 1981 par diverses dispositions réglementaires et arrêtés ministériels.

Bien que protégée, cette espèce ne cesse de décliner depuis le 19 ème siècle et plus particulièrement depuis les trois dernières décennies. On évalue à 50 % la part de ces oiseaux qui auraient déjà disparu en Angleterre et en Irlande. Selon la LPO, il ne resterait plus que de 20 000 à 50 000 couples  de chouettes – effraie en France.

Dans les principales causes de la raréfaction de ce rapace nocturne, nous trouvons, en premier lieu, le trafic routier. Du fait de leur vol rasant, plusieurs milliers de chouettes meurent chaque année sur les routes victimes de chocs avec les voitures.

Deuxième cause : la modification du milieu de vie inhérente aux remembrements (disparitions des haies boisées, des prairies, etc…) qui perturbe la chouette dans sa recherche de nourriture.
Troisième cause : les pesticides utilisés en agriculture, lesquels, soit empoisonnent les oiseaux, soit diminuent leur fécondité ou peuvent encore avoir des effets néfastes comme entraîner la réduction de l’épaisseur de la coquilles des œufs avec les conséquences que l’on imagine sur les couvées. 

En cause également, la sensibilité de l’espèce au froid du fait de la piètre isolation thermique de son plumage et de son incapacité à trouver de la nourriture en suffisance en cas de neige prolongée. Des causes qui incluent aussi le désir de nos civilisations dites évoluées de vivre dans un monde aseptisé qui ne supporte plus les salissures de ces animaux et calfeutre donc de plus en plus les accès à leurs lieux de reproduction ou de nidification habituels.Dommage pour ces animaux et le genre humain. Il se dit qu’en période de nourrissage de ses petits, une chouette peut, chaque nuit, chasser une quarantaine de petits mammifères (campagnols, musaraignes, souris, taupes) gros insectes et petits oiseaux.

Alors et sans jeu de mot, au diable les nombreuses légendes et histoires spectrales auxquelles les traditions populaires ont autrefois pu mêler les chouettes. Il importe aujourd’hui d’enrayer le déclin de l’espèce alliée des agriculteurs et de tenter d’en avoir une meilleure connaissance. Toute indication relative à la chouette-effraie dans notre région peut être portée à la connaissance de la LPO en téléphonant à Jean-Marc Debrycke au 03 82 54 50 48.


Météo

15.56°C
Nuageux Humidité: 82%
Vent: W à 9.94 K/H
Vendredi
14.44°C / 22.78°C
Samedi
13.89°C / 25.56°C
Dimanche
15°C / 28.33°C
Lundi
16.11°C / 24.44°C

Mairie de Lommerange

14 rue Maréchal Joffre
57650 LOMMERANGE
03.82.84.81.48

Horaire de la Mairie:

  • Mardi de 10 h 00 à 11 h 00
  • Mercredi de 14 h 00 à 16 h 00
  • Vendredi de 17 h 00 à 19 h 00

Horaire du Secrétariat :

  • Mardi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 00 à 17 h 00
  • Mercredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 00 à 17 h 00
  • Vendredi de 13 h 00 à 19 h 00